Qu'est ce qu'un fortin d'infanterie

bunker.JPG46d6bcb7-3705-4828-bc1b-bd70b05b1f6fLarger

Selon la conception de la fortification en profondeur valable en Suisse pendant la Seconde Guerre mondiale, la structure de base comprend en principe quatre éléments: un fortin d’infanterie (ouvrage principal) et un contre-ouvrage qui se couvrent mutuellement, un barrage antichar-rails et un objet miné sous la route.Les fortins d’infanterie appartenant à l’APMBF3 comprennent un canon antichar, une ou plusieurs mitrailleuses. Une quinzaine d’hommes commandé par un sous-officier forment l’équipage de chaque ouvrage.

Il ne faut pas oublier que, pendant la Seconde Guerre Mondiale, il n’y avait pas d’arbres ou forêts qui gênaient l’observation ou limitaient le champ de tir des ouvrages et contre-ouvrages.

01-Chételat-Dalle
02-Chételat-Bunker

A gauche, une particularité de l’ouvrage de Chételat et du contre-ouvrage du Gy et d’un fortin d’infanterie du Vorbourg, c’est leur système de ravitaillement en eau. Comme il n’y a pas de source à proximité, une dalle recueille les eaux de pluis qui sont filtrées et stockées dans un réservoir.

A droite, un fortin d’infanterie a une autonomie réduite et sa défense nécessite une garde extérieure distincte de l’équipage ainsi que des enforcements du terrain. Pendant la Seconde Guerre mondiale, des tranchées et deux bunkers bétonnés sont aménagés pour la garde extérieure du fortin Chételat.


03-Chételat-Galerie
04-Les-Forges

A gauche, la galerie principale du Chételat d’une longueur de 55 mètres. L’épaisseur du béton et du tocher protège l’équipage contre les tirs d’armes lourdes et les bombardement aériens.

A droite, aux Forges, les galeries ne sont pas bétonnées mais simplement creusées dans le rocher. 

05-Vorbourg-Ventilation-Filtration

Ci-dessus, un système simple mais efficace de filtration, de ventilation et de surpression empêche les gaz de combat de pénétrer dans l’ouvrage. Dans tous les ouvrages, le systèmes est identique, mais pas disposé de la même manière.

06-Chételat-Affût-01
07-Canon-Affût-02

A gauche, le canon antichar 1950 de 90 mm sur affût. A droite, le même canon mais sur un autre type d’affût. Pendant les tirs, les servants doivent porter un masque de protection branché sur un système de ventilation de l’ouvrage, à cause du monoxyde de carbone que dégage le tir au canon ou à la mitrailleuse.


08-Chételat-Mitrailleuse-51

La mitrailleuse 1951 de 7,5mm qui se trouve dans tous les ouvrages. 

© me 2014